Devoir d’humanité , en référence à l’Art. R. 4312-3 – “L’infirmier ou l’infirmière, au service de la personne et de la santé publique, exerce sa mission dans le respect de la vie humaine. Il respecte la dignité et l’intimité du patient, de sa famille et de ses proches. Le respect dû à la personne continue de s’imposer après la mort”.

L’infirmier ou l’infirmière dispense des soins de nature préventive, curative ou palliative, visant à promouvoir, maintenir et restaurer la santé, il contribue à l’éducation à la santé et à l’accompagnement des personnes ou des groupes dans leur parcours de soins en lien avec leur projet de vie.

  • L’infirmier ou l’infirmière intervient dans le cadre d’une équipe pluriprofessionnelle, dans des structures et à domicile, de manière autonome et en collaboration …
  • L’infirmier ou l’infirmière “donne habituellement des soins sur prescription ou conseil médical, ou en application du rôle propre qui leur est dévolu.
  • L’infirmier ou l’infirmière participe à différentes actions, notamment en matière de prévention, d’éducation à la santé et de formation ou d’encadrement”. Art L4311-1 de code de la santé publique.
  • L’infirmier ou l’infirmière exerce son  activité en relation avec les autres professionnels du secteur de la santé, du secteur social et médico-social et du secteur éducatif. Art L4311-1 de code de la santé publique.

Texte de référence relatif à l’exercice de la profession :
code de la santé publique, Livre III, Titre I, Art L4311-1 à L4311-29

L’exercice de la profession est soumis à l’inscription au tableau de l’ordre infirmier en référence à l’ Art. 4312-52 (Modifié par décret n°2017-1520 du 2 novembre 2017- art.9)